L’aménagement et l’équipement : Un guide simple

L_aménagement_et_l_équipement_:_Un_guide_simple

Sommaire

 

Le terme  » aménagement et l’équipement  » est fréquemment utilisé lorsqu’on parle de biens immobiliers. Mais que recouvrent exactement ces termes ? Quelle place occupent-ils dans le processus de négociation immobilière et qui est responsable de quoi ? Notre guide simple explique exactement ce que ces termes signifient – que vous achetiez, vendiez ou louiez.

 

Quelle est la différence entre les accessoires fixes et les accessoires fixes ?

La différence entre les accessoires mobiles (tel qu’un tapis berbere par exemple) et les accessoires fixes est qu’ils sont physiquement attachés ou non à la propriété ou au terrain qu’elle occupe. Les installations fixes sont des choses qui sont physiquement  » fixées  » au bien et qui ne peuvent pas être facilement déplacées ou soulevées. Les accessoires sont soit autoportants (comme la plupart des meubles de maison), soit fixés de manière lâche avec des clous ou des vis (comme les tableaux, les crochets, etc.).

Un moyen facile de s’en souvenir ? Imaginez que vous faites basculer la propriété sur le côté. Tout ce qui reste en place est une fixation. Tout ce qui tombe est un accessoire !

 

Quels sont les exemples d’accessoires fixes ?

Encore, les accessoires fixes sont classés comme quelque chose qui est boulonné directement sur la propriété mais qui n’est pas structurel. Parmi les exemples courants d’accessoires fixes, on peut citer :

  • Les chaudières et les systèmes de chauffage
  • Les armoires et les éléments de rangement intégrés dans la cuisine
  • Les appareils électroménagers intégrés
  • Les éléments de la salle de bain, notamment les baignoires, les douches, les éviers et les rangements intégrés
  • Moquettes
  • Portes

Quels sont les exemples d’accessoires fixes ?

Après les accessoires fixes, les accessoires fixes constituent le reste des éléments que vous verriez généralement dans une propriété. Voici quelques exemples d’aménagements :

  • Tous les meubles autoportants, quelle que soit leur taille
  • Les appareils électroménagers autoportants – réfrigérateurs, machines à laver, etc
  • Articles de décoration – abat-jour, tableaux, miroirs, ornements et œuvres d’art
  • Etagères, rideaux et rails à rideaux (car ils sont facilement amovibles)
  • Mobilier de jardin

Comment négocier les aménagements ?

Lors de la négociation des installations et des équipements, il est important de se rappeler qu’il n’y a pas de modèle juridique standard dans le droit pour ce qui est laissé par le vendeur ou le propriétaire. Pour cette raison, la clarté est essentielle.

Pour négocier les installations et les équipements, les deux parties doivent être franches sur ce qu’elles veulent garder dans la propriété, et raisonnables dans leurs demandes. Cela minimise les chances que le nouvel acheteur ou locataire soit déçu au moment d’emménager.

Toujours clarifier les points de blocage avant la signature du contrat. Vous devez également vous assurer que les éléments présentant un intérêt particulier y sont mentionnés nommément.

Les aménagements et les équipements peuvent souvent constituer une partie utile des négociations de vente d’une propriété. Par exemple, si vous essayez d’acheter en dessous du prix demandé et que le vendeur n’accepte pas votre offre. Vous pourriez demander à payer le plein prix, mais à ce que certains des équipements les plus précieux (appareils électroménagers, meubles plus grands, etc.) soient inclus.

 

Qu’est-ce qui est inclus dans les équipements en série ?

Il n’y a pas de loi spécifique (renseignez-vous sur la loi dalo ) qui décrit les équipements qui doivent être laissés lorsqu’une maison est vendue ou louée. Cependant, le vendeur ou le propriétaire de la propriété doit indiquer clairement ce qui sera laissé. C’est pourquoi il est de bonne pratique de créer dans l’inventaire dans le cadre du contrat de vente , de viager libre ou du bail.

S’il n’y a pas d’inventaire, alors il est généralement supposé que les installations resteront mais que tous les accessoires seront retirés. En général, il est préférable pour les deux parties que tout ce qui est important pour l’une ou l’autre partie soit clarifié par écrit dans le cadre du contrat.

 

Qui est responsable du remplacement des installations fixes pendant un bail ?

A quelques exceptions près, le propriétaire est responsable de l’entretien et de la réparation/remplacement de toutes les installations fixes tout au long d’une location convenue. Il est essentiel que le propriétaire maintienne en bon état de fonctionnement tous les équipements relatifs à la fourniture d’eau, d’électricité, de chauffage et de gaz. Cela fait partie de la garantie des droits du locataire à vivre dans une propriété sûre et en bon état de réparation.

Lorsqu’il s’agit des installations, cela relève beaucoup plus de la discussion et du compromis. D’une manière générale, les locataires sont censés remplacer les aménagements plus mineurs – crochets, prises, rails à rideaux, etc – qui sont endommagés par l’usure normale. Le propriétaire pourrait accepter de remplacer les accessoires plus importants comme les canapés ou les appareils électroménagers, mais peut demander au locataire d’acheter son propre remplacement qu’il pourra ensuite emporter avec lui à la fin du bail.

Une exception cruciale : Les locataires sont responsables de tout dommage aux installations/appareils qu’ils causent délibérément ou par leur propre négligence.

 

Qui est propriétaire des installations et des appareils à la fin du bail ?

Tous les appareils et appareils qui étaient présents dans la propriété lorsque le locataire a emménagé sont toujours la propriété du propriétaire à la fin du bail. Les locataires sont tenus de laisser la propriété « dans l’état où ils l’ont trouvée », ils ne peuvent donc pas emporter les équipements avec eux. Cependant, il n’est pas rare que les propriétaires donnent ou vendent divers aménagements aux locataires, si cela convient aux deux parties.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi