La maison est prête à être mise sur le marché ! 

La_maison_est_prête_à_être_mise_sur_le_marché_! 

Cette maison à réparer est prête à être mise sur le marché de la location !

 

Deux mises en garde importantes, cependant :

 

#1 : Comptez votre temps

Nous avons passé tous les week-ends et de nombreuses soirées à travailler sur la maison, et j’ai passé de nombreuses matinées et après-midi à collecter les devis des entrepreneurs et à vérifier les travaux. Je n’ai pas suivi le temps total que nous avons investi, mais je devine que nous avons passé à peu près 100 heures combinées sur ce projet.

La valeur de notre temps doit être ajoutée à cette équation, d’autant plus que ce temps représente une « occasion manquée » de gagner de l’argent ailleurs. Le temps, c’est de l’argent : Chaque heure que nous passons à faire X est une heure de moins que nous pouvons passer à faire Y.

 

Il est difficile de faire un calcul précis sur la valeur de notre temps. À 50 €/h, ces 100 heures représentent 5 000 €. À 25 €/h, ces 100 heures représentent 2 500 €.

La valeur de notre temps est difficile à calculer avec précision.

Quelle mesure utiliser ? Je n’en ai aucune idée. Cette réponse dépend de « que ferions-nous d’autre avec ce temps ? », ce qui est hypothétique. Je pense simplement qu’il est important de reconnaître que le temps que nous avons investi se traduit par une certaine valeur financière.

 

#2 : La règle du tiers

Tôt ou tard, nous devrons remplacer les fenêtres, le bardage, les baignoires et le toit. Ce ne sont pas des tâches urgentes, mais elles devraient être faites dans les 3 à 5 ans à venir.

Pourquoi est-ce que je mentionne cela ? Il y a la question difficile de savoir comment les gens devraient allouer les revenus locatifs en cash-flow qui arrivent.

 

1/3 sur l’amélioration de la maison et/ou les paiements hypothécaires supplémentaires. 

1/3 sur l’achat de plus de biens immobiliers à flux de trésorerie positif 

1/3 sur la recherche de gains en capital. C’est une excellente suggestion, mais je vais la modifier un peu :

1/3 pour améliorer la maison 

1/3 sur l’achat de plus de biens immobiliers à flux de trésorerie positif

 1/3 sur la constitution d’un fonds d’urgence plus épais

Dans 3 à 5 ans, lorsque je pourrai passer du mode « réparation » au mode « entretien », je réévaluerai la situation. Mais pour le moment, voici ma stratégie générale.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn