Extérieur bruyant : les solutions pour la maison

solutions-exterieur.jpg

Sommaire

S’il y a bien une sensation sans égale, c’est celle de se retrouver après une journée remplie et éreintante chez soi, dans son cocon. Il est donc impensable de voir ce moment gâché par les bruits et vacarmes provenant de l’extérieur. Cela l’est encore plus si vous êtes un grand amateur de calme et de détente. Si une telle expérience vous est familière, votre logement a alors des soucis d’isolation phonique. Il existe quelques solutions pour y remédier facilement.

Les fenêtres en PVC, idéal pour réduire les nuisances sonores

Le PVC (Polychlorure de Vinyle en français) est un matériau aux multiples facettes. Très apprécié pour sa résistance et sa légèreté, il fait un excellent isolant thermique. En plus de cela, le PVC fait un très bon isolant acoustique. Il peut donc vous protéger des bruits extérieurs, même en milieu urbain, pour vous procurer un maximum de confort.

Dans ce sens, le choix de fenêtres et châssis en PVC apparaît comme la solution idéale pour réduire l’effet des bruits extérieurs dans votre maison. Leur capacité à réduire les sons est classée par le label Cekal AR (acoustique renforcée). Cette réduction peut aller de 25 à 32 décibels en fonction des diverses améliorations apportées. Autrement dit, elles peuvent rendre supportables les bruits de circulation dense qui sont à environ 80 décibels.

Afin d’optimiser la performance des fenêtres en PVC, nous vous recommandons de les combiner à du vitrage de qualité. Plus ce dernier est épais, plus votre isolation phonique est améliorée. Il peut être double, triple ou même feuilleté. Dans ce cas, le PVC aura pour fonction d’étouffer les bruits pouvant passer par les jointures en composant le châssis de votre fenêtre.

fenêtres PVC bruit maison

Les rideaux antibruit, un excellent isolant sonore

Les principaux points d’infiltration des bruits extérieurs sont les portes et les fenêtres. Il est donc normal de renforcer leur isolation phonique par tous les moyens accessible. L’un des plus simples à mettre en place est l’installation de rideaux antibruit. Il s’agit de rideaux spécialement conçus pour éviter les réverbérations des ondes sonores.

Ressemblant à des rideaux classiques, ils peuvent être installés aux fenêtres et aux portes sans diminuer l’esthétisme de votre intérieur. Leur particularité réside dans leur composition qui leur confère cette qualité d’isolant phonique. Pour bien les choisir, vous devez prendre en compte certains critères simples comme les dimensions. Il faut rappeler que celles-ci doivent toujours être supérieures au minimum requis. De cette manière, l’excédent de tissus assure une bonne isolation en couvrant les espaces.

Les critères les plus importants restent néanmoins le matériau du rideau et le nombre de couches dont il dispose. En règle générale, le nombre de couches évolue avec la qualité de l’isolation acoustique. Optez donc pour les rideaux épais qui comportent au moins cinq couches de tissus.

La peinture antibruit, pour absorber les bruits

La peinture antibruit est une merveille d’ingéniosité. Elle s’inspire en l’occurrence de la neige et de sa capacité naturelle à absorber les sons. Cela est possible grâce aux poches d’air qu’elle contient. La peinture antibruit essaye d’imiter cette particularité avec des microbilles de verre qui stockent l’air et créent une barrière phonique.

Capable de réduire les sons de 3 à 15 décibels, la peinture phonique est un excellent moyen de vous isoler du vacarme extérieur. À cela s’ajoute le fait qu’elle peut rehausser l’esthétisme de votre intérieur en lui donnant un second souffle. Afin que son efficacité soit à son paroxysme, vous devez appliquer une sous-couche spéciale pour créer un coussin d’air. Vous pouvez mêler cette peinture avec des fenêtres et châssis en PVC, ce qui donnera du cachet à votre domicile et vous apportera un plus grand confort sonore.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi