Isolation de la maison : une démarche écologique

picture-isolation-de-la-maison-une-demarche-ecologique.jpg

Sommaire

L’isolation de la maison est en général réalisée pour diminuer les factures énergétiques, ou encore pour améliorer le confort des occupants. Cette démarche permet également de faire un geste en faveur de la planète. On est en effet face à différents enjeux environnementaux, avec les changements climatiques dus à l’émission accrue de gaz à effet de serre, l’épuisement des ressources et les menaces sur la biodiversité. En quoi des travaux d’isolation constituent-ils un geste écologique ? Comment procéder ?

L’impact de l’isolation de la maison sur l’environnement

Le bâtiment constitue la deuxième source d’émission de CO2 en France. L’énergie que chacun consomme au sein de son logement à travers le chauffage, l’électricité et le gaz, participe en effet à l’effet de serre. La limitation de sa consommation énergétique est alors essentielle pour ne pas nuire à l’environnement. Elle passe irrémédiablement par la rénovation écologique, qui doit constituer une priorité pour limiter cet impact.

La meilleure solution pour y parvenir est de procéder à l’isolation de sa maison. Il est possible d’isoler les murs ou encore les combles, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. L’isolation des combles est l’un des travaux à prioriser étant donné que 30 % des pertes énergétiques s’effectuent par le toit. Viennent ensuite l’isolation des murs et celle des fenêtres. Une bonne isolation participe à réduire l’impact négatif que l’on a sur la planète.

L’opération d’isolation à réaliser diffère pour chaque maison, en fonction de ses qualités et de ses défauts, mais également de son environnement. Ainsi, il est conseillé de faire appel à des professionnels pour vous orienter et réaliser cette opération dans les règles de l’art, suite à un diagnostic énergétique. À titre d’exemple, vous pouvez faire appel à une entreprise d’isolation sur Brest pour répondre efficacement à tous ces enjeux environnementaux.

Isolation écologique : comment procéder ?

La méthode d’isolation est toujours la même. Il faut repérer les ponts thermiques et intervenir sur ces zones avec des isolants et une technique efficace. Dans votre démarche, il est important de se tourner vers des isolants écologiques et naturels, qui présentent bien des avantages par rapport aux isolants chimiques.

Tout d’abord, ils respectent l’environnement, car ils sont moins polluants lors de leur production ou sont recyclables. Ainsi, vos travaux d’isolation n’impliqueront pas davantage de pollution. Ils sont respirants, ce qui signifie qu’ils laissent circuler l’air, évitant des phénomènes de condensation ou des sensations d’étouffement.

Enfin, ces matériaux sont sains, ce qui évite les potentielles irritations durant la pose, ou une potentielle intoxication en cas d’incendie, pour les isolants de synthèse. Les isolants naturels ne présentent quant à eux aucun risque pour la santé.

Travaux d'isolation écologique

Quels sont les isolants naturels et écologiques ?

On voit émerger sur le marché de nombreux matériaux naturels tout aussi performants que ceux de synthèse. Quels isolants répondent à ces critères naturels et écologiques ?

Les isolants écologiques

Il s’agit des matériaux recyclables avec une empreinte carbone faible. Dans cette catégorie, on retrouve par exemple l’ouate de cellulose, qui est conçue à partir de journaux recyclés. Elle est très prisée dans les écoconstructions. Elle coûte entre 15 à 20 € du m².

Les isolants naturels

Il s’agit d’isolants conçus à base de matières naturelles comme la laine de mouton, qui est une laine animale offrant un bon niveau d’isolation thermique et acoustique. La laine de chanvre entre elle aussi dans cette catégorie. C’est une laine végétale conçue à base de fibres naturelles, et qui offre également de bonnes performances d’isolation. Parmi les isolants naturels, on retrouve aussi la fibre de bois ou encore le liège isolant, qui est à la fois léger et très efficace, notamment sur le plan acoustique.

Lors de votre achat, assurez-vous bien de la provenance des isolants que vous achetez. Les matériaux locaux sont à privilégier. En effet, le bilan carbone sera tout de même élevé si votre isolant naturel et écologique provient d’un pays lointain comme la Chine par exemple.

L’isolation écologique : une démarche encouragée par le gouvernement

La transition énergétique constitue une priorité pour l’État. Ainsi, ce dernier a mis en place différents dispositifs pour encourager les travaux d’isolation. C’est par exemple le cas de la Prime Énergie Monexpert, qui prend en charge les travaux de rénovation thermique dans les logements construits depuis plus de deux ans.

Elle est cumulable avec MaPrimeRénov’, en cas de travaux dans votre résidence principale. N’hésitez alors pas à en profiter pour améliorer votre confort thermique et réduire votre empreinte carbone. Le montant des aides dépend de vos ressources et de votre lieu de résidence.

Les travaux d’isolation apportent également de la valeur à votre patrimoine, en plus de vous permettre de faire des économies, en baissant votre consommation énergétique. Grâce aux dispositifs d’aide mis en place par l’État, cette opération nécessitera un moindre investissement de votre part.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi