Comment bien choisir sa prévoyance en tant qu’indépendant ?

Comment_bien_choisir_sa_prévoyance_en_tant_qu_indépendant_?

Sommaire

En tant qu’indépendant, il est primordial de bien administrer vos ressources financières. Une bonne idée à considérer, c’est la prévoyance Madelin. En plus de vous assurer une bonne protection, elle contribue à réduire vos impôts. Cet article présente en détail le concept de prévoyance Madelin, notamment ses avantages.

 

Qu’est-ce que la prévoyance Madelin ?

 

La prévoyance est une protection contre les imprévus de la vie. La prévoyance professionnelle, pour sa part, se concentre sur les moments où il vous est impossible de travailler. Cela pourrait concerner une maladieune impossibilité de travaillerune invalidité ou un décès. La prévoyance Madelin est un accord fait pour les travailleurs indépendants qui veulent être protégés contre ces risques mentionnés. En souscrivant à cette assurance, vous pourrez maintenir vos revenus si l’un de ces problèmes survient. De plus, les primes versées sur ces contrats sont déductibles fiscalement sous certaines conditions. Pour en savoir plus consultez ce site : https://www.comparatif-prevoyance.fr/.

 

Les avantages d’une prévoyance Madelin

 

Un contrat de prévoyance Madelin couvre un certain nombre de risques par le versement de revenus de remplacement ou de rentes.

 

Défiscalisation attrayante

Parmi les aspects les plus attractifs de la prévoyance Madelin, il y a la possibilité d’une défiscalisation. En effet, en prenant en charge ces frais, il vous est possible une déduction de votre revenu imposable. Vous diminuez ainsi le montant de votre imposition. En abaissant vos impôts, vous renforcez également votre sécurité financière, représentant ainsi une excellente manière d’économiser. Ce choix intelligent permet d’améliorer votre situation financière à court terme, en vous assurant une épargne à long terme.

 

Protection relative aux arrêts de travail et à l’invalidité temporaire 

Quand un travailleur indépendant ne peut pas travailler à cause d’une maladie ou d’un accident, la garantie incapacité temporaire de la prévoyance Madelin est activée. Cette garantie permet à l’assuré de percevoir des indemnités journalières. L’assuré doit être reconnu médicalement incapable de travailler temporairement s’il veut avoir droit à cette garantie. D’après les conditions du contrat qu’il a signé, le travailleur indépendant devra recevoir des paiements fixes ou en une somme globale. Celles-ci peuvent également être plafonnées au dernier revenu professionnel ou à une moyenne des revenus déclarés sur une période définie.

 

Protection contre l’invalidité

Une maladie ou un accident peut entraîner une invalidité permanente qui peut rendre le travail difficile ou impossible. Si cela arrive, la prévoyance Madelin peut s’assurer que la personne reçoive de l’argent régulièrement jusqu’à sa retraite. Le montant de la rente dépend du niveau d’invalidité constaté par l’assureur, il prend en compte :

  • la diminution des aptitudes physiques et/ou mentales, connue sous le nom d’invalidité fonctionnelle ;
  • la diminution, que ce soit partiellement ou totalement, de la capacité à exercer le métier mentionné lors de l’adhésion au contrat, désignée comme invalidité professionnelle.

 

Indemnité de décès 

La prévoyance Madelin peut inclure une assurance en cas de décès. La loi stipule que l’argent prévu dans cette situation doit être payé de manière régulière aux bénéficiaires choisis. Le montant sera déterminé lors de la souscription. .

 

La pension scolaire

Dans une prévoyance Madelin, la pension scolaire ou la rente éducation consiste à verser une somme d’argent régulière aux enfants à charge en cas de décès de l’assuré. Elle vient s’ajouter à l’argent reçu du gouvernement en cas de décès. Cette somme est donnée chaque mois ou chaque trimestre. Certains contrats offrent de l’argent chaque année jusqu’à ce que la personne ait dix-huit ans. Si elle continue à étudier, elle peut recevoir cet argent jusqu’à son vingt-cinquième anniversaire.

 

La pension du conjoint

Si la personne assurée meurt ou en incapacité permanente, cette protection entre en action. L’argent est alors versé au conjoint que vous avez désigné dans le contrat. Le contrat détermine le montant de cet argent qui est versé de manière régulière jusqu’au décès du bénéficiaire

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi