Bâtiment modulaire : le coût réel

modulaire-batiment-reel-cout-le.jpg

Depuis quelques années, les modulaires sont devenus de véritables alternatives aux bâtiments traditionnels. Pourtant, en dépit de leurs avantages, de nombreuses personnes estiment qu’ils sont un peu trop coûteux pour des installations « temporaires ». Quel est le coût réel des bâtiments modulaires ?

Le bâtiment modulaire : une solution moderne

À la base, les bâtiments modulaires étaient conçus dans un but purement fonctionnel. Ils étaient donc utilisés dans la conception des bases de vie de chantier. Toutefois, leurs méthodes de conception ainsi que leurs esthétiques ont connu de grandes évolutions au point d’en faire aujourd’hui des constructions parfaitement capables de servir de bureaux, de commerces, de vestiaire, de logements ou même d’espace de stockage.

Un bâtiment écologique

Le succès du modulaire réside dans sa grande capacité de recyclage. Sa méthode de conception (en usine) favorise un rangement et un déplacement rapide. Il peut donc servir longtemps à plusieurs endroits. Il est d’ailleurs généralement conçu avec des matériaux écoresponsables tels que l’acier ou le bois.

De plus, le bâtiment modulaire offre des options d’aménagement assez intéressantes. Il est possible d’en fabriquer sur mesure ou de modifier l’organisation avec des cloisons. Ils ont donc un coût écologique extrêmement bas avec une réduction maximale des déchets. De plus, de nombreux prestataires proposent aujourd’hui des modulaires d’occasion ou reconditionné, afin de respecter le principe de l’économie circulaire.

Un bâtiment économique

En dehors de la sauvegarde de la nature, les bâtiments modulaires permettent de faire un formidable gain de temps et d’argent. En effet, alors qu’un bâtiment traditionnel nécessite plusieurs semaines ou plusieurs mois de construction, le modulaire est fabriqué en usine et livré sur chantier. En moyenne, le processus n’excède pas quelques semaines.

De même, si la construction modulaire en neuf est plus attractif au niveau du prix et du délai que la construction traditionnelle, elle demande toujours un temps de conception en usine. Au contraire du bâtiment de modulaire de réemploi (occasion ou reconditionné) qui lui est disponible rapidement puisque les modulaires sont directement en stock.

Ce paramètre est extrêmement important parce qu’il réduit considérablement le coût d’un bâtiment modulaire, peu importe le matériau de construction.

Le prix d’un bâtiment modulaire

En général, le prix de conception et d’installation d’un bâtiment est largement inférieur à celui d’une maison traditionnelle. Selon de nombreuses études, cette différence pourrait s’étendre jusqu’à 30 %. Mais avant d’aborder le prix d’un bâtiment modulaire, il est important d’évoquer les facteurs pouvant entraîner des variations.

Ainsi, la situation géographique du terrain, les finitions, les dimensions, la durée de livraison et les matériaux peuvent influer sur le montant global du bâtiment. Ce dernier élément est d’ailleurs le principal élément à prendre en compte.

Les bâtiments en acier

Le prix d’un modulaire en acier varie entre 300 et 500 euros le mètre carré. Ce montant ne prend pas en compte la main-d’œuvre de la pose qui coûte environ 750 euros. Évidemment, il s’agit d’une estimation. Les coûts de réalisation et de pose varient d’un prestataire à un autre. D’ailleurs, il est vivement conseillé de faire une prospection des meilleurs fabricants ainsi que de leurs tarifs avant toute initiative.

Le modulaire en bois

Le bois est le matériau le plus coûteux dans la conception des modulaires. Alors que l’acier ne nécessite qu’environ 500 euros, le bois nécessite entre 2000 et 2500 euros le mètre carré. Comme pour l’acier, ce montant ne prend pas en compte la main-d’œuvre liée à l’installation.

La principale explication de cet écart de prix est la réglementation sur le bois des modulaires. Ces derniers devront être issus de forêts durables locales. Aussi, les bâtiments devront avoir une bonne isolation thermique ainsi qu’une consommation énergétique faible.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn