Pourquoi l’air intérieur de nos maisons est-il pollué ?

pourquoi-l-air-interieur-de-nos-maisons-est-il-pollue.jpg

Sommaire

Si l’air extérieur est pollué, celui que nous respirons à l’intérieur de notre logement l’est également. De nombreux facteurs comme l’usage de produits nocifs ou l’excès d’humidité contribuent en effet à la dégradation de la qualité de l’air intérieur. Trop souvent négligée, la pollution de l’air représente pourtant une source de maladie. Voici quelques facteurs expliquant la pollution de l’air intérieur et les meilleures solutions pour l’assainir.

Les polluants de l’air intérieur

Nos logements abritent des polluants d’origines variées qui nous exposent à de nombreuses maladies.

L’humidité : une grande source de pollution dans les logements

Le séchage, le lavage, la douche, la cuisine… voilà autant de sources d’humidité dans nos logements. Bien qu’elle ne soit pas directement polluante, l’humidité est responsable de la prolifération d’acariens et de moisissure, qui sont des polluants très dangereux pour la santé. Pour les personnes allergiques tout particulièrement, les conséquences peuvent être plus graves. Pour résoudre les problèmes d’humidité à l’intérieur, il existe de nombreuses solutions très efficaces comme le déshumidificateur. Pour en savoir plus sur cet équipement, n’hésitez pas à consulter un site spécialisé.

Les polluants biologiques

De nombreux agents infectieux proviennent des êtres vivants. C’est par exemple le cas des toxines, virus et bactéries. Un mauvais entretien de vos équipements, comme la ventilation, peut également entraîner une prolifération de ces polluants ainsi que des moisissures, très souvent responsables d’infections. C’est le cas de l’aspergillose invasive nosocomiale par exemple.

polluants air intérieur

Les polluants chimiques

L’air intérieur peut être pollué par le monoxyde de carbone qui se trouve être inodore, incolore et mortel lorsque la concentration est très élevée. Ce gaz provient en général des appareils ménagers comme ceux destinés à la production d’eau chaude ou de chauffage lorsqu’ils sont défaillants. Une intoxication peut provoquer différents symptômes tels que :

  • les maux de tête,
  • la somnolence,
  • la faiblesse des jambes,
  • les nausées, etc.

De plus, les composés organiques volatils à savoir : éthers de glycol, hydrocarbures, solvant organique, formaldéhyde… sont également responsables de la pollution intérieure. On en trouve le plus souvent dans les logements neufs. Ils proviennent de produits de nettoyage, colle, peinture, etc. De plus, le plomb et les phtalates sont également des polluants chimiques qui contribuent à la dégradation de l’air intérieur.

Comment dépolluer l’intérieur ?

Pour des raisons évidentes, les personnes qui souffrent de maladies respiratoires, d’asthme ou d’allergie ont besoin d’un espace intérieur sain, c’est-à-dire dépourvu de tout polluant. À cet effet, vous pouvez recourir à un purificateur d’air conçu spécialement pour assainir l’air intérieur. Ce dispositif favorise le filtrage de l’air en se débarrassant d’une grande partie des particules nuisibles qu’il comporte. Il se compose de différents filtres qui assurent la rétention des particules polluantes, favorisant ainsi le filtrage de l’air.

Un premier filtre, appelé préfiltre sert à retenir les particules les plus volumineuses comme les poils d’animaux, cheveux ou poussière. Un deuxième filtre (au charbon actif) retient ensuite les odeurs, les gaz, les fumées ainsi que quelques composés organiques volatils. Enfin, un dernier filtre est prévu pour éliminer les particules les plus fines polluant l’air.

Humidificateur et déshumidificateur : deux dispositifs très performants pour purifier l’air intérieur

Un excès ou un manque d’humidité dans un logement peut avoir un impact sur le confort des résidents.

L’humidificateur

En période de très forte chaleur, il n’est pas rare que l’air intérieur devienne trop sec. Le même phénomène peut se produire en période de fraîcheur si vous faites usage d’un appareil de chauffage. Un humidificateur d’air permet d’humidifier et d’assainir l’air intérieur de la maison. Il favorise ainsi le confort intérieur. Pour choisir votre appareil, tenez compte de l’espace à humidifier.

Le déshumidificateur

Vous l’avez sans doute compris, l’excès d’humidité dans une pièce n’est pas sans conséquence. Pour créer une atmosphère confortable et viable, le taux d’humidité doit être compris entre 50 et 65%. Lorsque le taux est supérieur, vous avez la possibilité de recourir au déshumidificateur d’air pour bénéficier d’un meilleur confort. Très efficace, l’appareil fait baisser le taux d’humidité en l’espace de quelques minutes, sans pour autant descendre en dessous du seuil préconisé.

Tout comme pour un humidificateur, le choix de cet appareil va dépendre de la pièce au sein de laquelle il sera installé. Vous pouvez opter pour un déshumidificateur à compression, dessiccateur ou un déshumidificateur chimique. Toutefois, il existe des modèles électroniques assez pratiques. La pollution de l’air intérieur de votre maison peut ainsi provenir de nombreuses sources. Pour y remédier, il suffit de recourir à des solutions efficaces comme un humidificateur ou un déshumidificateur.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi