Investissement locatif : 3 questions à se poser

investissement-questions-locatif-poser-se

Sommaire

La pierre est un secteur qui attire de plus en plus les investisseurs. Séduits par l’accessibilité des crédits immobiliers et le taux de rentabilité globalement intéressant de ce domaine, ceux-ci misent surtout sur le locatif. Dans la plupart des cas, lorsque le projet est bien pensé, il s’agit d’un investissement gagnant. Bien penser son projet d’investissement locatif suppose d’avoir pris le temps de la réflexion, en se posant certaines questions importantes.

Quel est l’objectif de votre investissement locatif ?

L’investissement dans l’immobilier locatif est motivé par plusieurs raisons et vise un objectif précis. Entre défiscaliser, générer des revenus complémentaires, étendre son patrimoine, préparer sa retraite ou sa succession, les investisseurs en immobilier locatif visent maints objectifs. À vous donc de vous interroger sur votre motivation à effectuer des placements dans l’immobilier locatif. La définition d’un objectif d’investissement vous permet de choisir le type de bien le plus en accord avec vos ambitions, et de sécuriser votre investissement sur le long terme.

Par exemple, si vous avez pour objectif de défiscaliser, il faudra cibler un bien locatif qui répond aux différents dispositifs de défiscalisation. Dans l’hypothèse où vous auriez pour objectif de générer des revenus, misez sur un bien locatif à forte plus-value. De même, il faudrait en étudier la rentabilité, en prenant en compte les charges liées à la gestion locative. En fait, pour chaque objectif, il y aura une approche différente. La société civile immobilière (SCI) est par exemple recommandée si vous avez dans l’idée de transmettre un patrimoine à votre postérité.

Comment financer votre investissement locatif ?

La question du financement est souvent délicate dans le cadre d’un investissement immobilier. Les possibilités pour financer votre placement locatif sont diverses. Octroyé par des établissements financiers, le prêt immobilier est la principale source de financement d’un investissement locatif. À moins de disposer d’une réserve financière conséquente, il vous faudra forcément recourir à une banque ou une autre institution financière pour mobiliser les fonds.

D’ailleurs, même si vous disposez de la liquidité nécessaire pour financer tout ou partie de votre projet, il est conseillé d’emprunter. Vos actifs peuvent vous servir à mobiliser un apport personnel considérable ; ce qui aura le mérite de renforcer votre dossier de financement. Pour en revenir à l’emprunt, il est opportun pour plusieurs raisons. Comme l’explique le site emprunter-malin.com, non seulement les taux d’intérêt sont actuellement bas, mais vous avez la possibilité de déduire les intérêts de votre crédit des loyers perçus.

Cela représente un avantage intéressant et vous fait économiser. De surcroît, il existe divers types de crédits immobiliers que vous pouvez solliciter. Le prêt « in fine » et le prêt amortissable en sont les principaux.

débuter dans l'investissement locatif

Qu’en est-il de la gestion de la location ?

La gestion locative est un paramètre important lorsque vous choisissez d’investir dans la pierre. C’est un aspect que vous devez prendre le soin d’étudier avant de vous lancer. La gestion locative implique des charges, qui impacteront la rentabilité de votre placement. Pour gérer votre bien immobilier locatif, vous avez plusieurs possibilités.

La première est de gérer votre bien en location vous-même. Cette option est intéressante si vous avez du temps à y consacrer. Elle l’est d’autant plus si votre bien immobilier est proche de votre résidence principale. Non seulement vous réduisez les frais de déplacement, mais évitez aussi les frais d’agence de gestion. Cependant, la gestion locative de votre bien par vous-même implique que vous ayez des connaissances en fiscalité, en finance et en droit immobilier. Connaître les fondamentaux de ces domaines suffit, pas besoin d’être un expert. Ainsi, vous pourrez rédiger votre bail de location, tenir une comptabilité, savoir les actions à mener en cas de loyers impayés, etc.

L’autre alternative est de déléguer la gestion locative de votre bien à un professionnel. En l’occurrence, il s’agit d’une agence de gestion locative. Celle-ci pourra s’occuper de la gestion globale de votre bien : contrat de bail, collecte des loyers, relances en cas de loyers impayés, supervision des travaux de réparation/rénovation éventuels. Son travail intègre aussi l’accomplissement des formalités administratives liées à la gestion du bien.

Évidemment, pour ces prestations, l’agence sera rémunérée. Dans la plupart des cas, la rémunération est fixée suivant un pourcentage sur le loyer perçu. Il est généralement de l’ordre de 5 à 10 % des loyers perçus. L’avantage de cette option est que votre bien est géré par des professionnels, expérimentés et compétents. Elle vous évite de devoir consacrer votre temps à une activité exigeante et pour laquelle vous n’êtes pas forcément formé. Vous disposez alors plus de temps à consacrer à votre vie personnelle et professionnelle. Vous pourrez également chercher d’autres opportunités d’investissement.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi