Il est temps pour le secteur de l’immobilier de s’engager 

Il_est_temps_pour_le_secteur_de_l_immobilier_de_s_engager 

Je veux discuter de ce que je vois comme un schisme qui se développe entre l’attitude des consommateurs et l’attitude des professionnels de l’immobilier. J’espère qu’en abordant cette question, l’industrie pourra éviter ce qui pourrait être une rupture très désordonnée avec le public.

 

Nous devons changer de perspective

Par « nous », j’entends les professionnels de l’immobilier. Il me semble que, parfois, les professionnels du secteur agissent de façon surprise, voire indignée, devant le succès de sites . Les objections sont nombreuses, et elles commencent généralement par quelque chose comme  » mais leurs données ne sont pas mis à jour « 

Des protestations comme celle-ci (et les nombreuses autres) passent à côté de l’essentiel, et proviennent d’une mauvaise perspective. En tant que professionnels de l’immobilier, nous abordons ces sites comme, eh bien, des professionnels de l’immobilier. Nous les comparons aux outils dont nous disposons déjà . Les consommateurs ne peuvent pas faire cela. Ils n’ont pas d’accès  comme nous.

 

Le consommateur peut s’en aller

Internet est le pays du choix presque infini. Lorsque n’importe lequel d’entre nous surfe sur le net, nous avons la possibilité de contrôler presque entièrement notre expérience d’utilisateur. Nous choisissons le contenu que nous voulons ou ne voulons pas voir ; nous pouvons rechercher les choses qui nous intéressent de la manière qui nous convient. Si nous trouvons ce que nous voulons – génial ! Si nous ne le trouvons pas- nous passons à autre chose.

Lorsqu’il s’agit de sites liés à l’immobilier, les consommateurs ont désormais la possibilité de passer à autre chose. Il existe suffisamment de choix pour accéder aux informations que les consommateurs recherchent pour qu’ils puissent se déplacer librement parmi ces sources et choisir celle qui leur convient le mieux.

 

Pour amener le consommateur à s’engager

La chose que les sites font mieux que la plupart, c’est qu’ils engagent le consommateur. Je veux dire par là qu’ils reconnaissent que le consommateur a le contrôle de l’expérience et qu’ils sont taillés pour améliorer cette expérience, pas pour reprendre le contrôle.

Tous ces sites offrent de nombreux moyens au consommateur de participer au processus. Il y a des commentaires, il y a des forums Q & A, il y a des recherches personnalisées, des recherches sauvegardées, des cartes thermiques, la liste est longue. . . Toutes ces fonctionnalités sont conçues pour reconnaître le pouvoir du consommateur de contrôler le processus et le rendre plus facile pour lui. Il convient également de noter que bon nombre de ces fonctions encouragent l’interaction entre le consommateur et l’agent/courtier. Cela permet non seulement d’engager le consommateur avec l’information, mais aussi le consommateur avec le professionnel. C’est une bonne chose pour tout le monde.

 

Que faire : Il est temps de poser la question

Plutôt que de regarder les sites comme des concurrents qui se battent jusqu’à la mort avec des sites publics d’agents/courtiers, les professionnels de l’industrie feraient bien d’apprendre certaines des leçons précieuses que ces sites offrent lorsqu’il s’agit d’interaction avec les consommateurs.

La leçon N°1 : S’ENGAGER !

Il est temps pour l’industrie immobilière de faire le grand saut, de s’engager et de s’engager avec le consommateur. Pendant bien trop longtemps, le secteur a parlé d’engagement, pour ensuite avoir les pieds froids lorsque le moment était venu de mettre un genou à terre. Cela ne peut plus durer si le secteur veut rester pertinent et se développer à l’avenir. Il y a beaucoup trop de prétendants potentiels qui se disputent l’amour et l’attention des consommateurs pour que les professionnels de l’immobilier se reposent sur leurs lauriers et s’attendent à ce que les consommateurs restent engagés.

 

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn