Comment sont isolés les combles perdus ?

comment-combles-perdus.jpg

Sommaire

Les combles perdus désignent l’espace vide se trouvant en dessous des pans des toitures des maisons et bâtiments. Ils constituent une zone de transit de la chaleur ou de la fraîcheur de l’extérieur vers l’intérieur. Ceci occasionne donc souvent un inconfort thermique qu’il est possible de pallier en procédant à l’isolation de ces combles.

En quoi consiste l’isolation des combles perdus ?

Pour isoler les combles perdus d’une toiture, les professionnels procèdent à l’installation d’un matériau ou d’une matière isolant(e). Cela peut se faire à deux différents niveaux : sous les rampants ou sur le plancher. D’une façon générale, c’est l’isolation à partir de l’intérieur de votre toiture qui se fait le plus souvent.

Les techniques employées varient suivant deux principaux facteurs. Il s’agit notamment de la charpente de votre toiture et de l’usage fait de la pièce concernée par les travaux de rénovation. Pour vous assurer de la qualité du service fourni, il est important de recourir à des spécialistes de l’isolation thermique. Ils mettent en effet en œuvre leur expertise pour réaliser des travaux d’isolation rapides et efficaces : c’est notamment ce que propose Isoltoit pour vous garantir une réelle satisfaction. En utilisant des matériaux isolants performants mais également novateurs, votre maison retrouve tout son confort thermique.

Par ailleurs, il faut des matériaux de qualité pour une isolation des combles perdus réussie. Pour cela, il est indispensable de considérer leur performance thermique déterminée à partir de leur épaisseur. Il existe à cet effet différents types d’isolants : synthétiques, naturels et minéraux. Ils sont à choisir en fonction de vos besoins et de votre budget.

Isolation des combles perdus

Quelles sont les différentes techniques utilisées pour isoler les combles ?

Les professionnels de l’isolation thermique se servent de diverses techniques ou méthodes.

Le soufflage

Il s’agit là d’une technique habituellement employée par les artisans. Ces derniers utilisent une machine à souffler pour répandre le matériau isolant. Grâce à l’appareil, une répartition homogène et rapide est possible. Chaque recoin composant les combles perdus est ainsi parfaitement isolé.

Les matières isolantes nécessaires sont de types variés. Les spécialistes peuvent se servir de laines minérales de verre ou de roche volcanique. Elles sont économiques et disposent d’une bonne performance thermique. Elles sont par ailleurs recyclables, donc respectueuses de l’environnement, et ne favorisent pas la prolifération des nuisibles.

L’ouate de cellulose constitue également un matériau isolant naturel tout comme le liège naturel. Ils sont écologiques et dotés d’un bon pouvoir isolant. L’éventuelle contrainte à laquelle vous ferez face est le coût important de ce type de matériau. Il est donc nécessaire de prévoir un budget conséquent.

L’isolation des combles perdus grâce à la technique de soufflage vous offre de multiples avantages. D’abord, il en résulte une réduction considérable des ponts thermiques au niveau de votre toiture. Ensuite, cette méthode est infaillible et applicable à toutes les formes de toit.

Enfin, la simplicité de la technique rend le travail facile et rapide. Au bout de quelques heures, l’artisan achève sa tâche. En ce qui concerne le coût de ce type de prestation, il s’estime en fonction de différents facteurs :

  • la surface à isoler,
  • la qualité du matériau isolant,
  • la configuration spatiale des combles perdus.

Toutefois, il est possible d’évaluer sa valeur approximative. Elle s’élève à 25 voire 35 euros par m², main-d’œuvre incluse, en général.

L’épandage

Technique manuelle nécessitant l’utilisation d’un râteau, l’épandage s’adapte à de petites surfaces isolables. La répartition de la matière isolante se fait en vrac. Pour ce faire, des fibres minérales, végétales et biosourcées sont nécessaires.

La première catégorie regroupe des flocons de laine de verre et de roche. Ils constituent des isolants thermiques à la fois performants et légers. Ils peuvent servir à l’épandage de tout type de combles perdus. Il est possible de vous en procurer à un coût très abordable et accessible à tous. Soit 10 euros par m².

La deuxième catégorie est celle des laines de bois et de chanvre. Ces éléments d’origine naturelle peuvent apporter une importante résistance thermique à votre maison. Aussi, leur qualité fait de ces fibres végétales des matériaux isolants assez coûteux. Pour les obtenir, il faudra débourser entre 34 et 40 euros par m².

Enfin, la dernière catégorie se compose d’un produit dérivé du recyclage des papiers. Il s’agit de l’ouate de cellulose, une matière écologique également adaptée à cette technique d’isolation. Elle est accessible à moindre coût, soit environ 20 euros par m². L’un des avantages liés au choix de cette méthode est la grande diversité de matériaux isolants pouvant servir. Vous pouvez faire une sélection suivant le type de projet, vos préférences, et bien sûr votre budget. De plus, l’épandage se fait facilement et le coût de la prestation va de 35 à 45 euros par heure.

artisan RGE pose isolant

La pose de rouleaux d’isolants et de panneaux rigides

L’isolation des combles perdus peut également se faire à travers la pose de rouleaux de matériaux isolants. Dans un premier temps, l’artisan se charge de mettre en place une membrane d’étanchéité à l’air. Celle-ci est utile à la protection de la matière isolante à long terme.

Dans un second temps, il procède à la pose proprement dite d’un, voire deux rouleaux de laine de roche ou de verre. Le travail est réalisé au niveau du plancher des combles perdus. La superposition des rouleaux d’isolants a pour but d’augmenter la résistance thermique. Cela s’accompagne d’une limitation des ponts thermiques.

La pose de panneaux rigides quant à elle consiste à disposer des panneaux conçus dans des matériaux spécifiques. Ce sont le liège naturel, le polystyrène et le polyuréthane. Cette technique d’isolation est peu employée en raison du coût élevé lié à sa réalisation. Elle a néanmoins l’avantage d’être très performante.

Que faut-il retenir des aides pour les travaux d’isolation thermique ?

Vous avez la possibilité de limiter les dépenses liées aux travaux d’isolation des combles perdus. En amont, il vous faut solliciter les services d’un artisan certifié RGE. Il s’agit de l’un des critères d’éligibilité récurrents pour bénéficier de ces aides. Ces dernières sont entre autres l’éco-PTZ, la prime énergie, la TVA à 5,5 %, les aides de l’Anah, MaPrimeRénov’ et l’isolation à 1 euro.

Bien que cette dernière aide prête souvent à confusion, il ne s’agit pas d’une subvention de l’État. C’est une offre de nature commerciale dont le financement est en rapport avec les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). Aussi, l’isolation à 1 euro ne s’adresse qu’aux habitats disposant de ressources plus limitées. Toutefois, les travaux effectués demeurent efficaces.

L’isolation des combles perdus fait partie des travaux de rénovation utiles à l’économie d’énergie. Elle exploite une diversité de techniques allant du soufflage à la pose de rouleaux isolants et de panneaux, en passant par l’épandage. Des matières isolantes synthétiques, naturelles et minérales s’utilisent également. Aussi, il est possible de minimiser le coût des prestations en sollicitant des aides spécifiques.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Nous suivre

A lire aussi